Les fouilles de 1972, ont montré que la présence gallo-romaine est attestée à Marclopt. Ces fouilles ont permis d'identifier les vestiges d'un cimetière carolingien. D'après les archéologues, il devait y avoir un lieu de culte à proximité. L'église actuelle a sans doute été construite sur ce lieu de culte vers 1100.
Vers 1200, les comtes du Forez fortifient le village et construisent la Maisonfort, qui sera le lieu de résidence des seigneurs de Marclopt.
Ces constructions sont significatives de l'importance de Marclopt notamment par rapport aux voies de communication dont la voie Bolène (Lyon, Bordeaux). L'une des hypothèses est que cette voie traversait la Loire à Marclopt. Ce qui est certain c'est qu'un gué et un bac existaient à Marclopt, ils étaient administrés par le seigneur de la Maisonfort.
Vers 1450, le duc de Bourbon, qui était marié à Anne de France fille de Louis XI, commande à Gusilaume Revel, héraut d'armes d'Auvergne, un armorial sur ses possessions du Forez, dit Armorial de Revel. Voici la représentation qu'il en a faite :

Forteresse armorie

Plan forteresse

En s'appuyant sur le cadastre napoléonien sur lequel, les douves du château sont encore identifiables, voici le plan du village.

A partir de 1500, la forteresse se dégrade, 

En 1667, Louis XIV envoie un officier à Marclopt pour faire l'état de ses possessions. Il déclare : ... il ne reste du château qu'une tour en ruine et les éléments de clôture en pisé comblent en partie les fossés ...
Ci-dessous ce terrier littéral, qui a été élaboré vers 1600, représente la forteresse.

Terrier chateau